Jeu du dictateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeu du dictateur

Message  Petebeth le Mar 2 Aoû 2016 - 19:05

Le jeu du dictateur est un jeu économique expérimental de négociation (Camerer, 2003). Il a été initialement utilisé par Forsythe, Horowitz, Savin et Sefton (1994) de façon à mettre en évidence le comportement pro-social altruiste de l’un des acteurs de la négociation. Son intérêt spécifique consiste à étudier une situation extrême dans laquelle l’un des partenaires (le bénéficiaire) dispose d’un pouvoir de négociation a priori très réduit tandis que l’autre (l’offreur) est en mesure d’imposer ses vues. Le jeu du dictateur est une variante du jeu de négociation proposé par Güth, Schmittberger et Schwarze (1982) appelé « l’ultimatum » [1][1] Le jeu de l’ultimatum se joue avec deux joueurs et... [2][2] Pour des revues de la littérature, voir notamment Camerer,.... Dans le jeu du dictateur, les conditions de la négociation imposées au bénéficiaire sont plus sévères que dans le jeu de l’ultimatum. À la deuxième étape du jeu, ce dernier ne dispose en effet d’aucun pouvoir de veto. Le joueur qui joue en second est donc obligé d’accepter l’offre. Il est appelé, pour cette raison, le « récipiendaire », le « bénéficiaire » ou le « receveur » et non le répondant.
2
En dépit d’un cadre très stylisé, le jeu du dictateur présente un intérêt très particulier pour l’étude de la négociation si l’on se place du point de vue du receveur. L’absence d’un fort pouvoir de négociation ou même d’un droit de veto ne signifient pas, en effet, l’impossibilité pour le bénéficiaire d’adopter une stratégie efficace visant à maximiser ses intérêts. On observera, par exemple, que le bénéficiaire peut avoir intérêt, selon les situations, à se faire connaître de l’offreur ou à rentrer en communication avec lui pour exprimer ses préférences. Plus généralement, nous verrons que la « générosité » des dictateurs peut ainsi dépendre du niveau, du contexte et de la forme de la tractation, dans lesquels les anticipations, le comportement, le statut social ou économique ou même la personnalité du receveur joueront un rôle prépondérant sur l’issue de la négociation.
3
En économie expérimentale, l’intérêt du jeu du dictateur est d’évaluer les conditions d’émergence de l’altruisme chez l’individu lors du processus de négociation. Dans le jeu, l’offreur n’a pas à craindre en effet le rejet de sa proposition. Par conséquent, une offre non nulle ne peut correspondre a priori qu’à un motif altruiste, tout autre motif stratégique (en particulier, la peur du rejet de l’offre) étant évacuée. Les premiers résultats expérimentaux indiquant l’existence d’une offre positive ont contredit les prédictions issues des modèles de la théorie des jeux. Sur le plan théorique, un agent purement rationnel maximisant ses gains devrait en effet conserver l’intégralité de la somme quel que soit le contexte de la négociation. La forme d’altruisme révélée en laboratoire souligne donc les limites des hypothèses centrales de la théorie des jeux (rationalité, recherche de l’intérêt personnel). Ces résultats empiriques se sont cependant ensuite accompagnés de développements théoriques dans le cadre de l’économie comportementale : il s’agit d’utiliser les données empiriques fournies par l’expérimentation de façon à développer des modèles qui soient plus en phase avec ce qu’est l’individu.
L’objectif de cet article est de retracer, sans être exhaustif, les enseignements récents issus des résultats expérimentaux du jeu du dictateur. Nous examinons tout d’abord brièvement la structure du jeu et les résultats expérimentaux standards. Nous analysons ensuite le rôle particulier du contexte dans lequel s’inscrit la négociation sur le comportement du dictateur. Nous présentons enfin les tentatives de modélisation intégrant les motivations sociales ou morales des agents.

Source :www.cairn.info

Démocratie & dictature :

http://www.college-castillonnes.fr/IMG/pdf/democratie-dictature-s2.pdf


Morale: Moncraft n'est pas une Démocratie, cette dernière s'applique à un pays, Moncraft est une Autocratie de fait.
avatar
Petebeth
Admin

Messages : 3858
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Grenoble - Blankenberge - Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur http://moncraft.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum